Allocation de Droits de tirage spéciaux du FMI : 116 milliards FCFA de DTS pour le Togo

Admin 25 Aug 2021 Economie Vue 90



La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a annoncé que l’allocation de 456 milliards de Droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 650 milliards de dollars US, la plus élevée de prend effet à compter du lundi 23 août 2021. Des 33 milliards de dollars de DTS réservés à l’Afrique, 208,9 millions de dollars soit 116 milliards de FCFA reviennent au Togo.


Le 2 août 2021, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que le Conseil des gouverneurs du FMI a approuvé une allocation générale de Droits de tirages spéciaux (DTS) équivalente à 650 milliards de dollars (environ 456 milliards de DTS) en vue d’accroître les liquidités dans le monde. Suite à cette approbation, le FMI a prévu l’entrée en vigueur de cette allocation ce lundi 23 août 2021. 

Ce qui fut fait à travers une déclaration de Kristalina Georgieva, Directrice générale du FMI. Le Togo recevra 208,9 millions de dollars soit 116 milliards de FCFA de DTS de part du FMI. Dans la zone UEMOA, le pays de Faure Gnassingbé arrive en troisième position derrière la Côte d’ivoire (925,6 millions de dollars) et le Sénégal (460,5 millions de dollars) et devant le Bénin (176,1 millions de dollars) et le Burkina Faso (171,4 millions de dollars). Si les DTS, comme annoncés, sont alloués aux pays membres proportionnellement à leur quote-part au FMI, seuls 33 reviendront aux pays africains sur les 650 milliards de dollars disponibles. 

L’Afrique du Sud bénéficie donc de 4,3 milliards de dollars, soit 0,6 % de l’allocation totale, devant le Nigéria (3,5 milliards de dollars), l’Égypte (2,9 milliards de dollars), la RDC (1,5 milliard de dollars) et le Maroc (1,2 milliard de dollars). Pour leur part, les États-Unis perçoivent 118 milliards de dollars (83 milliards de DTS, soit 18% du montant total), et la Chine, 43 milliards de dollars (6,6%).

 Le DTS est un avoir de réserve international créé par le FMI pour compléter les réserves officielles de ses pays membres. Le DTS n'est pas une monnaie. Il s'agit d'une créance potentielle sur les monnaies librement utilisables des membres du FMI. En tant que tels, les DTS peuvent fournir des liquidités à un pays. Un panier de devises définit le DTS : le dollar américain, l'euro, le yuan chinois, le yen japonais et la livre sterling.


Déclaration de Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI)


« L’allocation de droits de tirage spéciaux (DTS) la plus élevée de l’histoire (environ 650 milliards de dollars) prend effet aujourd’hui (ndlr, lundi 23 aout 2021). Cette allocation est une véritable injection dans le bras de l’économie mondiale et, si utilisée à bon escient, une occasion unique de surmonter cette crise sans précédent.

« Elle permettra de fournir des liquidités supplémentaires au système économique mondial, en complétant les réserves de change des pays et en réduisant leur dépendance à l’égard d’une dette intérieure ou extérieure plus coûteuse. Les pays peuvent utiliser l’espace ainsi créé pour soutenir leur économie et intensifier leur lutte contre la crise.

« Les DTS sont distribués aux pays au prorata de leurs quotes-parts relatives au FMI. Cela signifie qu’environ 275 milliards de dollars sont destinés aux pays émergents et aux pays en développement, dont 21 milliards pour les pays à faible revenu, ce qui représente jusqu’à 6 % de leur PIB pour certains d’entre eux.

« Les DTS sont une ressource précieuse et c’est à nos pays membres qu’il appartient de décider de la meilleure façon d’en faire usage. Afin que les DTS soient utilisés pour le plus grand bénéfice des pays membres et de l’économie mondiale, ces décisions doivent être prudentes et bien éclairées.

« Pour aider les pays et veiller au respect des principes de transparence et de responsabilisation, le FMI propose un dispositif permettant d’évaluer les incidences macroéconomiques de la nouvelle allocation, son traitement statistique et sa gouvernance, ainsi que la manière dont elle pourrait influer sur la viabilité de la dette. En outre, le FMI présentera régulièrement des données actualisées sur l’ensemble des avoirs, des transactions et des échanges de DTS, y compris, dans deux ans, un rapport de suivi sur l’utilisation des DTS.

« Pour amplifier les bienfaits de cette allocation, le FMI encourage la réaffectation volontaire d’une partie des DTS des pays affichant une position extérieure solide en faveur des pays qui en ont le plus besoin. Au cours des 16 derniers mois, certains pays membres se sont déjà engagés à prêter 24 milliards de dollars, dont 15 milliards provenant de leurs DTS actuels, au fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance, qui permet au FMI d’accorder des prêts concessionnels aux pays à faible revenu. Ce n’est qu’un début, et le FMI continuera d’œuvrer avec ses pays membres pour poursuivre cet effort.

« Le FMI étudie également avec ses pays membres la possibilité de créer un nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la viabilité, par l’intermédiaire duquel les DTS réaffectés permettraient d’aider les pays les plus vulnérables à se transformer sur le plan structurel, notamment face aux enjeux climatiques. Une autre possibilité consisterait à réaffecter des DTS pour financer les prêts accordés par les banques multilatérales de développement.

« Cette allocation de DTS est une composante essentielle de l’action plus globale que mène le FMI pour aider les pays à surmonter la pandémie. Cette démarche prend la forme de nouveaux financements d’un montant de 117 milliards de dollars en faveur de 85 pays, d’un allégement du service de la dette pour 29 pays à faible revenu, ainsi que de conseils et d’un appui au développement des capacités dans plus de 175 pays afin d’assurer une reprise solide et plus durable ».


Article similaire que vous pourriez aimer