Finance en commun : 527 banques publiques de développement dans le monde

Admin 22 Oct 2021 Economie Vue 39



Plus de 500 banques publiques de développement se sont retrouvées à Rome les 19 et 20 octobre 2021 pour le deuxième sommet Finance en commun (FICS), organisé par la Cassa Depositi e Prestiti. Une nouvelle base de données sur les 527 banques publiques de développement et institutions de financement dans le monde a été présentée.



À la suite du premier sommet accueilli par l'Agence française de développement (AFD) à Paris fin 2020, ces institutions financières pas comme les autres se sont réunies à nouveau afin de renforcer leurs engagements en faveur de la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat et le Programme de développement durable à l'horizon 2030. 

Une nouvelle base de données explorant les arcanes des banques publiques de développement (BPD) dans le monde a été présentée lors de la deuxième édition du sommet Finance en commun, organisée à Rome les 19 et 20 octobre 2021.

 Il s'agit d'une version actualisée de la toute première base de données sur les BPD et les institutions de financement du développement (IFD) lancée l'année dernière par l'AFD et l'Institut de la nouvelle économie structurelle (INSE) de l'université de Pékin. Un outil qui offre un aperçu de l'architecture financière mondiale, essentielle à la création d'une coalition permettant l’utilisation des ressources en faveur du développement durable.

 Pour la première fois, il est possible de disposer d’une idée claire du nombre, de la portée et de l'impact potentiel des banques publiques de développement et des institutions financières dans le monde. 

L'AFD et l'Institut de la nouvelle économie structurelle (INSE) de l'université de Pékin se sont associés pour combler le manque d’informations disponibles sur les institutions de financement du développement en créant une base de données exhaustive. 

Celle-ci met en lumière les 527 institutions de financement du développement identifiées, leur structure de propriété et leur poids financier, ainsi que leurs contributions potentielles aux questions de développement, et plus particulièrement aux Objectifs de développement durable. La base de données contient des informations allant du niveau de revenu et du mandat des institutions à la portée géographique de leurs opérations.

 Il s’agit du résultat d'années de travail, qui ont débuté par la publication du rapport inaugural de l'INSE en 2019, comprenant un riche corpus de recherche basé sur la collecte de données de première main.

Un aperçu plus clair, grâce à des critères affinés 

Les auteurs du rapport, Jiajun Xu (vice-doyenne exécutive de l'INSE), Régis Marodon (conseiller sénior sur la finance durable de l'AFD) et Xinshun Ru (directeur de recherche sur le financement du développement de l'INSE), estiment que le partenariat entre l’INSE et l’AFD était crucial pour la création de cette base de données exhaustive : « S'appuyant sur le rapport inaugural de l'INSE, les deux organisations se sont associées en créant des synergies entre la rigueur académique de l'INSE et les riches expériences pratiques de l'AFD afin d’affiner les critères de qualification des BPD et des IFD, et ainsi les distinguer des autres dispositifs institutionnels. » 

Lancée par l'INSE et l'AFD l'année dernière, la base de données initiale référençait quelque 450 banques publiques de développement dans le monde. Ce chiffre s’élève aujourd’hui à plus de 500 grâce aux recherches supplémentaires et à l’affinement de la définition de ce qui constitue une BPD ou une institution de financement du développement.



Article similaire que vous pourriez aimer