Dialogue social : Des mesures pour les secteurs de la santé et de l’éducation

Admin 09 Sep 2021 Eco-actualité Vue 45

 


Le Conseil national du dialogue social (CNDS) a tenu mardi 07 septembre 2021 à Lomé une session spéciale. Objectif, examiner de manière globale la situation dans les secteurs de la santé et de l’éducation, et échanger sur les préoccupations des organisations syndicales des travailleurs.

 A l’issue des travaux, plusieurs mesures et dispositions ont été prises par le Gouvernement, en faveur des acteurs de ces différents secteurs, apprend-on de source officielle


Le gouvernement togolais annonce des mesures pour les secteurs de la santé et de l’éducation. Proclamation des résultats du dernier concours de recrutement du personnel médical, paramédical et administratif. 

Pour rappel, 698 postes avaient été ouverts. Parallèlement, des discussions vont se poursuivre “avec le collectif des syndicats de la santé afin de répondre aux besoins prioritaires en personnels et de résorber de manière progressive le déficit en personnel soignant”. 

D’autres concertations, entre les ministres chargés des finances et de la santé et des structures concernées par la gestion de la Covid-19 (CNG), auront également lieu, en vue de résoudre les questions liées aux traitements des personnels et la mise en place d’un nouveau dispositif. 

Le Gouvernement s’est en outre engagé à accélérer les démarches pour l’équipement des CHU en scanners (via une approche partenariat public-privé), les préoccupations des personnels contractuels, la mise en place d’une fonction publique hospitalière, ou encore les arriérés de l’Etat dans le cadre de sa contribution aux hôpitaux publics.

 Les dispositifs de prise en charge des victimes du Covid-19 seront eux aussi revus et améliorés au CHR Lomé-Commune et aux deux CHU de Lomé, en attendant la mise en service des neuf entités de prises en charge, actuellement en construction.

 Dans le secteur de l’éducation, où la rentrée scolaire 2021-2022 est imminente, les résultats du dernier concours de recrutement de fonctionnaires enseignants et de conseillers d’orientation seront dévoilés dans les prochains jours, “afin de permettre l’imprégnation et la formation sommaire des admissibles avant leur affectation et déploiement”, s’est engagé l’exécutif.

 Les questions liées aux traitements des acteurs du secteur (remboursement des prélèvements opérés sur les émoluments des enseignants auxiliaires par la CNSS, et primes spéciales ou ponctuelles) ont été abordées et actées. D’autres préoccupations exprimées par les organisations syndicales des travailleurs, seront prises en compte, comme l’accélération de la réforme de la Caisse de Retraites du Togo et la rénovation de la CNDS. 

Le Gouvernement a toutefois saisi l’occasion de ces assises pour déplorer “les comportements indélicats” de plusieurs acteurs du secteur (absentéisme, manque d’assiduité, faible qualité de l’accueil et des services dans les hôpitaux et centres de santé, non-respect de la déontologie et des règles éthiques). 

Aussi, a-t-il demandé “instamment à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat, à tous les niveaux de responsabilité, de faire preuve de plus d’engagement, de rigueur et de dévouement pour répondre aux attentes des usagers”.  Pour rappel, le CNDS est un organe rattaché au ministère du travail et de la fonction publique, qui comprend des représentants gouvernementaux et les partenaires sociaux.


Article similaire que vous pourriez aimer