Rapport de la Banque mondiale : La BIRD déclare un revenu net de 2 milliards de dollars

Admin 31 Aug 2021 Eco-monde Vue 188



Le Conseil des administrateurs du groupe de la Banque mondiale a approuvé le 5 août 2021, les états financiers vérifiés pour l’exercice budgétaire 2021, de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).


Selon les chiffres publiés par la Banque mondiale, les engagements nets de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) ont augmenté durant la période allant du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021, de 9 %, à 30,5 milliards de dollars sur l’exercice 2021.

 Les décaissements quant à eux, ont progressé de 17 %, à 23,7 milliards de dollars et les engagements destinés aux pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure représentent 42 % du total. 

En effet, compte-tenu des remboursements d’emprunt en cours d’exercice, les décaissements nets en soutien aux économies en développement ressortent à 13,6 milliards de dollars, portant le portefeuille de prêts à 218,8 milliards de dollars en hausse de 8 % par rapport à l’exercice précédent. 


Le rapport indique que le portefeuille d’investissement net est passé à 85,8 milliards de dollars au 30 juin 2021, contre 82,5 milliards de dollars un an plus tôt. 

Cette hausse est principalement due au produit des émissions de titres de créance, partiellement compensé par les décaissements nets de prêts en cours d’année. Sur l’exercice 2021, la BIRD a levé sur les marchés financiers 67,4 milliards de dollars au moyen d’instruments à moyen et long termes. 

Ces fonds ont financé les prêts pour le développement, accru les liquidités et permis de remplacer des dettes arrivées à échéance. 

Par ailleurs, le ratio fonds propres/prêts (qui mesure l’adéquation du capital de la BIRD) est en faible repli par rapport à l’année précédente, à 22,6 %, l’augmentation de l’exposition totale ayant été légèrement supérieure aux paiements au titre de la souscription au capital de 1,2 milliard de dollars. 

Pour l’exercice 2021, la BIRD déclare un revenu net de 2,0 milliards de dollars, contrairement aux pertes nettes de 42 millions de dollars de l’exercice précédent, qui s’explique principalement par des gains nets latents aux cours du marché sur le portefeuille n’ayant pas fait l’objet de transactions. 

Le revenu disponible (une mesure interne utilisée pour décider de l’affectation du revenu net) ressort à 1,2 milliard de dollars, en baisse de 0,1 milliard par rapport à l’exercice précédent, traduisant en particulier l’augmentation des provisions pour pertes. 

La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) est une organisation de la Banque mondiale qui avait pour mission originelle de financer la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale.

 Elle fonctionne comme une « coopérative » mondiale et appartient à 189 États membres.


Article similaire que vous pourriez aimer