Commission de l’UEMOA : Le président Abdoulaye Diop présente le CAP 2025

Admin 24 Nov 2021 Eco-Region Vue 108



Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) Abdoulaye Diop, a présenté ce 23 novembre 2021 au cours d’une conférence de presse, les grandes lignes du Cadre d’actions prioritaires (CAP) 2021-2025 de son institution.



Pour relever le triple défi économique, sanitaire et sécuritaire qui secoue l’espace communautaire, la Commission de l’UEMOA s’est fixée trois objectifs stratégiques pour les quatre prochaines années. 

Ils se déclinent en trois axes d’intervention, structurés autour de vingt-trois actions phares, à forte valeur ajoutée, structurantes, susceptibles de produire des résultats concrets à l’horizon 2025 et destinées à faire de la commission, une institution moderne alignée aux standards internationaux. 

L’axe 1 qui soutient l’Approfondissement des bases de l’intégration économique, vise à renforcer la convergence des économies et consolider le marché commun de sorte à inciter l’émergence réelle d’un secteur privé compétitif au profit des populations. 

L’axe 2 entend améliorer l’efficacité des interventions sectorielles et l’axe 3, la consolidation de la gouvernance institutionnelle. « L’objectif de CAP 2025 n’est pas de dire voilà ce que nous avons fait dans tel pays ou autre. 

C’est plutôt d’engager des orientations fortes, pour aider au développement de l’espace communautaire, d’aider à engager les réformes pour promouvoir ce développement au profit des populations », a indiqué Abdoulaye Diop qui précise que « si on se mettait à sortir la liste des grands projets dans les pays, on se n’en sortira pas. L’enjeu de CAP 2025n’est pas de mettre l’accent sur cet aspect même si nous avons des projets dans chacun des Etats. » 

La vision de la commission s’inscrit dans la dynamique d’une nouvelle impulsion pour approfondir le marché commun de l’UEMOA, assurer la convergence et la stabilité macroéconomique durable, prendre en compte les nouveaux défis, plus précisément l’économie numérique, le développement du secteur privé et le changement climatique. 

Ce nouvel élan s’étant également à la lutte contre la pauvreté, à l’emploi des jeunes, au renforcement du capital humain et aux autres questions sociales. 

 La mise en œuvre du CAP 2025 sera assurée à travers un dispositif de suivi et d’évaluation, coordonnée par le collège des commissaires. 

Ce dispositif permettra de procéder, en temps opportun, aux ajustements nécessaires notamment en termes d’intensification des efforts humains, financiers et politiques au regard des difficultés rencontrées afin que les résultats prévus en 2025soient à la hauteur des ambitions.

 CAP 2025 devra en effet conduire la commission à passer à un management de ses priorités stratégiques orientées vers l’atteinte de résultats de long terme liés à la convergence économique et à l’approfondissement du marché commun, à la consolidation des actions sectorielles structurantes pour un espace économique viable ainsi qu’à l’amélioration de gouvernance et de la performance organisationnelle.

 Il faut préciser que cette feuille de route est un instrument de pilotage institutionnel et d’engagement sur des réalisations précises au cours du mandat du collège des commissaires pour la période 2021-2025.

Article similaire que vous pourriez aimer