Agriculture / Importation d’engrais et d’intrants : La BIDC et l’IFDC pour une meilleure qualité des sols

Admin 18 Dec 2020 Eco-Region Vue 505



Le Centre international pour la fertilité des sols et le développement agricole (IFDC) et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) ont signé le 4 décembre dernier un protocole d’accord pour l’amélioration de la qualité des sols et de la nutrition végétale en Afrique de l’Ouest.


En vue d’accompagner les pays de la CEDEAO dans leurs efforts d’importation d’engrais et d’intrants conformément aux programmes de cartographie des sols, afin de favoriser un accroissement soutenu de la productivité, de la rentabilité et de la résilience des systèmes agricoles des petites exploitations en Afrique de l’Ouest, le Centre international pour la fertilité des sols et le développement agricole (IFDC) et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) ont signé le 4 décembre dernier un protocole d’accord pour l’amélioration de la qualité des sols et de la nutrition végétale en Afrique de l’Ouest. 

Avec cet accord, les deux institutions vont lancer des programmes pour promouvoir la croissance et le développement du secteur agricole en Afrique de l’ouest. Le protocole d’accord renforce davantage le partenariat entre l’Association ouest-africaine des professionnels du secteur des engrais (WAFA) et la BIDC. 

La Banque, conjointement avec la Commission de l’agriculture de la CEDEAO, a été mandatée par WAFA pour organiser et coordonner une levée de fonds destinée à l’amélioration de la qualité des sols dans la région. 

Aussi, grâce à cet accord, l’IFDC va soutenir la réalisation de la cartographie de la fertilité des sols dans les pays de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) et le déroulement du Programme agricole et d’investissement de la CEDEAO. Un appui consultatif sera accordé à la Commission de l’agriculture de la CEDEAO, à travers une coopération entre la BIDC et l’IFDC. 

Cet appui permettra de lancer le Programme agricole et d’investissement de la CEDEAO. « Cette collaboration représente une grande avancée dans le cadre du soutien apporté aux petits exploitants de la région pour leur permettre d’accéder aux engrais et aux intrants appropriés et de les utiliser, et ainsi contribuer à l’amélioration de la qualité des sols régionaux et assurer un accroissement viable de la productivité des cultures, des revenus agricoles et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle », a indiqué Oumou CAMARA, directeur régional de l’IFDC pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest. 

Pour le Vice-président de la BIDC, M. Mabouba DIAGNE, « l’amélioration du secteur agricole dans les pays membres de la CEDEAO est l’un des cinq domaines prioritaires de financement de la BIDC pour les quatre prochaines années. 

À ce titre, le partenariat entre la BIDC et l’IFDC, qui a été mis en place par la signature de ce protocole d’accord, permettra aux États membres de bénéficier de l’expertise technique et de financement de la BIDC pour le développement de leurs systèmes agricoles et l’instauration de pratiques et procédés agricoles viables ».


Article similaire que vous pourriez aimer