Accostage des navires au port de Lomé : Le délai d’attente passe de 8 jours à 2 heures

Admin 27 Aug 2021 Eco-nation Vue 101



Grâce aux nouvelles fenêtres d’accostage, le temps d’attente sur rade des navires porte-conteneurs au port de Lomé au poste 7 est passé de 08 jours à 2 heures seulement.


Le poste 7 du Port Autonome de Lomé construit sur fond propre par groupe Bolloré n’a cessé d’attirer les armateurs du monde entier. 

Le flux important de navires de plus en plus gros qui y accostent a fini par entraîner une congestion sur rade. De source portuaire, on apprend que, pour pallier à ce problème, le port autonome de Lomé vient de mettre en place audit poste, un système de fenêtres d’accostage qui permet de limiter les temps d’attente des navires sur rade. 

Ce délai de 08 jours auparavant est réduit à 2h de temps seulement. Selon la même source, le système de fenêtres d’accostage est basé sur un programme d’accostage préétabli, attribué aux armateurs qui opèrent à un quai donné. Le rôle de l’autorité portuaire se situe à deux niveaux. 

Dans un premier temps, en tant que garant du respect des procédures, l’Autorité Portuaire à travers la capitainerie veille à ce que la programmation des accostages par le terminal respecte les plages horaires définies dans le système. 

Elle s’assure que le navire planifié, accoste dans la fenêtre qui lui est attribuée. Deuxièmement, l’autorité portuaire s’assure en outre que les manœuvres de sortie et d’entrée des navires soient exécutées dans la plage horaire de 02h de temps, prévue entre deux fenêtres consécutives. 

Pour ce faire, un pilote prend en charge la manœuvre de sortie pendant qu’un autre celle d’entrée, ce qui leur permet de réaliser simultanément les deux mouvements et de respecter les deux heures prévues entre deux fenêtres consécutives. 

Ce système de fenêtres d’accostage au port de Lomé repose sur une réorganisation des opérations au niveau de tous les acteurs. On peut citer par exemple l’ouverture et la fermeture des “Gates export” une semaine avant les fenêtres et l’envoi à temps de la documentation ce qui permet aux manutentionnaires de bien faire les préparations d’escales ;  les armateurs qui veille à l’arrivée à temps de leurs navires pour jouir de leurs fenêtres, le respect par ces derniers du nombre de mouvement défini pour la fenêtre et homogènement réparti, et enfin le respect de la cadence opérationnelle fixée au le terminal et sur la base de laquelle les plages horaires ont été retenues. 

Les différents acteurs du port remercient cette initiative de Mr Kokou Edem Tengue, ministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière et exhortent les armateurs à respecter les nouvelles procédures pour le bon déroulement des opérations.


Article similaire que vous pourriez aimer